Bayrou, et les Nouvelles Technologies


Mr Bayrou, député et surement bientôt maire de la ville de Pau, m’avais souvent semblé être en avance par rapport aux nouvelles technologies, et notamment internet. Pourquoi? Car il avait toujours le chic de venir trainer sa main droite dans des évènements tels que les LanParty, les salons de d’innovations et ce genre de truc. Mais finalement, à part qu’il avait surement rien à faire ces jours là, ou que c’était quelque chose “à la mode” remplis de jeunes électeurs, n’ayant souvent pas encore trouvé leur voix politiquement (car trop souvent “punis” par les pouvoirs en place: taxes sur les supports amovibles, jugements invraisemblable pour certains “hacker”…), Mr Bayrou n’a absolument rien compris à l’importance d’internet dans la vie d’aujourd’hui.
Un exemple qui me trou le cul. Pour sa campagne municipale (qui je doit avoué par son quotas des trois tiers me fait franchement pitié, combien de gens bien ils ont du éliminer à cause de ces quotas, bref…), Il décide de le baptiser “PauConfiance” et ne dépose que le nom de domaine “pauconfiance.fr” qu’il redirige vers paubayrou2008.com. Donc déjà le message est clair, de la confiance on part vers Bayrou2008, et de .fr, on part vers un .com. Certes ce n’est que des noms de domaines, mais le pire c’est le contenue, il viens de dévoiler sa liste (les fameux 3 tiers) et rien, nul part sur le net, a part quelques média parisiens. Mais qu’es qu’ils en ont a foutre les lecteurs de 20min de la liste municipales paloise. Moi habitant du Bearn, contribuable dans un département ayant l’impression d’avoir été en avance sur les nouvelles techno (alors que franchement c’est pas la peine d’avoir mis le fibre partout si c’est pour en faire ce qu’ils en font!) J’aimerais connaitre sa liste, et bien non, faut que je passe après les parisien, comme un paysous, merci Bayrou. Et puis je vais pas commencer à parler du référencement de son site pour les municipales, à mon avis il sera peut être sur la première page de google, quelques mois après avoir été élu.

Je savais déjà que les élus français n’avais rien compris à l’importance des nouvelles techno, et c’est pas prêt de changer.

Pour faire voter des lois, dicté par des dirigeant de maisons de disques, premiers consommateurs de stupéfiant au monde, ils sont fort. Par contre investir dans la recherche et le développement de nouvelles techno, je demande à voir.

Leave a Reply