Second Life 2.0

Certes, le titre de cet article est très “has-been” mais j’ai réellement l’impression que Second Life va rentrer dans une nouvelle ère avec l’arrivée de leur nouveau client (le viewer 2.0)
Principalement pour la nouvelle fonction phare (et attendue depuis longtemps) : web on a prim.

flash video as a texture in Second Life

Les autres nouveautés sont bien pratiques et risquent de faciliter l’adoption des nouveaux arrivants (notamment l’interface simplifié, la nouvelle gestion des landmarks et l’historique des téléportations). A vrai dire, l’interface utilisateur ressemble beaucoup plus à un navigateur web classique avec une barre d’adresse, des signets…

using interactive flash on a 3d object in SL

Revenons maintenant au point essentiel, à mon avis, de cette nouvelle étape engendrée par Linden Labs : web on a prim
Cette nouvelle fonction permet tout simplement d’avoir une page web comme texture sur un prim. Mais quand je dit page web, je dit “page web complète”, pas le genre de truc qui s’affiche sur ton ipad, mais une page web interactive, compatible flash. Certes, il reste encore quelques soucis (la version n’est qu’en bêta) et quelques solutions à trouver pour les problématiques que cela peux poser (comment gérer les popup, le clic droit…) et reféchir sérieusement à une façon simple et configurable pour synchroniser les pages des participants.
drawing in flash on a prim in Second Life
Sinon rien qu’avec ce qu’on a déjà, c’est énorme les nouvelles possibilités offertes. Bonjour Ustream et la vidéo conférence, bonjour les applications web collaboratives, bonjour les médias riches (vidéo, audio, web temps réel…). On dirait que c’est peu, mais c’est tellement plus facile désormais d’envisager de faire des actions à moindre coût, à échelle variable (merci ustream).
Imaginez un concert, une conférence, un conseil municipal ou un stand de salon de l’innovation, retransmis sur Ustream et adaptable par n’importe qui pour n’importe quel support (blog, SL, ipod, bistrot du coin…) Aux acteurs ensuite d’être présents au maximum pour l’interaction avec les spectateurs (chat de ustream, un groupe chat dans Second Life…).
using hobnox inworld in Second Life
De cette façon un même évènement peut être vécu dans autant de cadre que les spectateurs veulent.
Prenons par exemple un conseil municipal : prise de son et d’image simple en direct, retransmis sur Ustream par la ville.
Ce flux d’information de première importance peut ensuite être diffusé en direct depuis des lieux différents dans Second Life. Chaque parti peut retransmettre le conseil et avoir son propre débat dans son propre QG.
Il va de même pour les concerts. Un simple concert peut être retransmis par des fans du monde entier, dans des décors, ambiance à leurs sauce. les fans de blagues à deux balles peuvent créer leur propre retransmission et ne plus saouler le groupe des néo-émo-core et leurs coiffures à mesure. Ensuite le groupe peut être présent sur une sim officielle, avec action / interaction des avatars et show “officiel”.
mixing with hobnox on a 3d object
L’intérêt de cette histoire n’est autre que la même rengaine des avantages à permettre un maximum d’interaction entre les différentes plateformes, ouvrir les standards, et communier à bon escient toutes ces belles technologies qui nous simplifient les ouvertures

Leave a Reply